Accueil / Spectacles / À l'affiche à Paris / Prochainement à l'affiche / La femme qui ne vieillissait pas

La femme qui ne vieillissait pas

Une adaptation du roman de Grégoire Delacourt, avec Françoise Cadol,
dans une mise en scène de Tristan Petitgirard

 

Résumé

Betty a trente ans quand elle devient un modèle du grand projet photographique de Fabrice, Du temps. Depuis vingt ans déjà, il photographie des modèles chaque année, à date fixe. Avec Fabrice, Betty va faire des essais avec les cheveux attachés, les cheveux détachés, le col de chemisier ouvert, fermé, pour définir la photo référence pour les prises de vue à venir. Fabrice lui montre la photo qu’il aime, elle se trouve belle. Une fois par an, Betty pose pour Fabrice. Pour voir le temps passer sur son visage, pour y lire son histoire. Les années se suivent, les photos se prennent, mais au bout du Temps, Betty a trente ans.

Distribution

D’après le roman de Grégoire Delacourt
Adaptatrice théâtrale et interprète Françoise Cadol
Metteur en scène Tristan Petitgirard
Scénographie Pauline Gallot – Créateur lumières Denis Schlepp – Compositeur Romain Trouillet – Régisseur Jules Fernagut

Production

Producteur délégué Compagnie Françoise Cadol / Productrice exécutive Aline Pélissier
Co-producteurs
  Atelier Théâtre Actuel, FIVA Production et Label Compagnie

 

Photo affiche © Yves Richez

Le mot de l’auteur

« Il y a toujours quelque chose d’extraordinaire pour moi à être adapté au théâtre. Après le succès au théâtre de La Liste de mes envies (Mikaël Chirinian/ Anne Bouvier) et de On ne voyait que le bonheur (Gregory Baquet/Muriel Huet des Aunay), je sais que Françoise Cadol et Tristan Petitgirard emmèneront cette nouvelle adaptation très loin. Jusqu’au cœur de toutes les femmes. »
Grégoire Delacourt

Le mot du metteur en scène

«Deux choses sont essentielles pour un metteur en scène avant de s’engager dans un projet : l’interprète et le texte. Je connais le travail de Françoise Cadol depuis longtemps et j’admire la pudeur délicate qu’elle sait déployer. Il est des comédiennes dont la force de pensée nous amène à l’imaginaire, elle est de celle-là. Quant au texte, les mots de Grégoire Delacourt ont la science de la simplicité. Il touche au cœur de l’âme et des interrogations de notre temps. Ce n’est pas une narration de l’explication mais un voyage du ressenti. Et Françoise a su parfaitement adapter, couper, monter pour transformer le roman en récit théâtral, en action.
Françoise Cadol a situé tout le récit dans ce studio photo, où Betty chaque année réalise ce portrait qui reste invariablement le même. Je dois avouer que cet univers, ces filtres, ces clics et ces clacs, ces images, m’inspirent particulièrement pour la scénographie. Comme dans le roman, ce sera un studio de photo en pellicule car elle passe par le développement. Une photo chemine du négatif au tirage par une transformation… Dans la vie tout se transforme sauf Betty. Et si par son histoire on en venait à aimer le temps qui passe.»
Tristan Petitgirard

Contact de diffusion

Amélie Bonneaux
01 73 54 19 23
a.bonneaux@atelier-theatre-actuel.com