A voir au théâtre RIVE GAUCHE

Les Filles aux mains jaunes

Une pièce puissante et sensible sur la naissance du féminisme, le pouvoir de l’engagement et la force de l’action !

Voir la bande-annonce

 

Résumé

Julie, Rose, Jeanne et Louise travaillent dans une usine d’armement au début du XXe siècle. Quatre ouvrières, d’horizons différents qui, face à l’absence des hommes, vont devoir se confronter au monde du travail et subir l’injustice réservée aux femmes. Mais dans cet univers pourtant effrayant, émergent l’échange, la solidarité, la possibilité d’avoir une opinion. Le parcours libertaire de Louise, journaliste militante chez les suffragistes, va questionner chacune de ses amies, et leur proposer une nouvelle vision de la Femme : indépendante et libre. Grâce à leur courage, elles vont s’unir et participer au long combat des femmes pour l’égalité : à travail égal salaire égal !

Une pièce puissante et sensible sur la naissance du féminisme, le pouvoir de l’engagement et la force de l’action !

Distribution

Auteur Michel Bellier
Metteuse en scène Johanna Boyé
Distribution Brigitte Faure ou Brigitte Damiens, Anna Mihalcea ou Eva Dumont, Pamela Ravassard, Elisabeth Ventura
Lumières Cyril Manetta – Scénographie Olivier Prost – Costumes Marion Rebmann – Univers sonore Mehdi Bourayou – Chorégraphie Johan Nus – Assistante mise en scène Lucia Passaniti

Production

Producteur exécutif Atelier Théâtre Actuel
Co-producteurs Sésam’ Prod, ZD Productions, Les Sans Chapiteau Fixe, Alyzée Créations
Avec le soutien de l’ADAMI, la SPEDIDAM, l’Espace Carpeaux de Courbevoie, le SEL à Sèvres
Texte sélectionné par le comité de lecture des EAT, également mention spéciale du comité de lecture de Fontenay-sous-Bois, publication chez Lansman Editeur


Photos © Fabienne Rappeneau

Où le voir ?

A Paris

Au Théâtre Rive Gauche
Jusqu’au 31 décembre 2022
Du mercredi au samedi à 19h
Les dimanches à 17h30

Accéder à la billetterie

La presse en parle

Le Parisien
Galvanisant. Par sa mise en scène dynamique, Johanna Boyé accompagne idéalement le souffle qui naît de cette histoire d’émancipation.

La Croix
Parfaitement dirigées par Johanna Boyé, les comédiennes portent haut ce texte mêlant l’histoire intime de ces « obusettes » à celle de la société de l’époque. 

Le Figaro
Une mise en scène aussi efficace que poétique. Les comédiennes rayonnent. C’est passionnant. 

L’Humanité
Quatre interprètes subtiles pour une aventure émancipatrice.

La Provence
Johanna Boyé magnifie avec sobriété les mots de Michel Bellier (…). La pièce émeut et saisit, aussi, par l’entremise d’un rire mordant.