Le Songe d'une Nuit d'été - Les Marionnettes de Salzburg
Les marionnettes de Salzburg : historique A propos

C’est le 27 février 1913 qu’un jeune sculpteur amoureux de musique et d’opéra, Anton Aicher, présente devant quelques amis un petit opéra de Mozart, «Bastien et Bastienne», avec quelques marionnettes qu’il a fabriquées lui-même. Le succès est tel que Aicher décide de poursuivre ce projet, et il loue en octobre de la même année à cet effet une salle du palais épiscopal pour y mettre son petit théâtre et y accueillir des spectateurs.

Le succès vient et ne fléchira plus, malgré les interruptions et les difficultés liées aux années de guerre. Le répertoire et la technique se développent. Dès 1928, cette institution que sont devenues les Marionnettes de Salzburg commencent à tourner dans le monde entier.

Pour une série de représentations de « La Mort du Cygne » de Saint-Saëns à Leningrad, une marionnette à l’effigie de la grande danseuse Anna Pavlova est réalisée.

En 1947, Les Marionnettes de Salzburg donnent au Théâtre des Champs Elysées, à Paris, la première représentation d’un spectacle en langue allemande depuis la fin de la Deuxième Guerre Mondiale.

Jusqu’ici confinées aux petits ouvrages, c’est pour leur première tournée aux Etats-Unis en 1952, que, grâce au développement du disque et des systèmes de diffusion sonore, les Marionnettes présentent enfin un grand opéra de Mozart, celui qui deviendra leur production la plus fameuse : « La Flûte Enchantée ».

Dès lors le répertoire se développe considérablement, et pour les ouvrages comportant des dialogues parlés des versions en langue locale sont proposées en tournée. Les Marionnettes font appel à de grands metteurs en scène, et leurs spectacles deviennent de plus en plus beaux. 
Le 11 juillet 1971, les Marionnettes de Salzburg disposent enfin de leur propre théâtre, et l’inaugurent avec un nouveau titre : « Le Barbier de Séville » de Rossini.

Acclamées dans le monde entier, de New York à Osaka, de Stockholm à Johannesburg, de Paris à Sydney, par des publics enthousiastes qui retrouvent instantanément leur âme d’enfant, les Marionnettes de Salzburg sont aujourd’hui dirigées par Gretl Aicher, la propre petite-fille de leur fondateur.
 

lesonge2