Roméo et Juliette
Accueil Le chorégraphe

Ballet en deux actes

12 danseurs 

Direction artistique et chorégraphie Jean-Philippe Dury

Collaboration chorégraphique Flamenco et Danse Espagnole Estíbaliz Barroso, Juan Berlanga


Avec les danseurs de Elephant in the Black Box et Solistes internationaux de Ballet Flamenco (Madrid)

Jean-Philippe Dury (Romeo), Estíbaliz Barroso (Juliette). 
Capulet : Andréa Mendez Criado (la Mère), Alejandro Cerdá (Nanny), Juan Berlanga (Tybalt), José Angel Capel ou Adrian Diaz (Paris).
Montaigu : Stella Tozzi (Mercuccio), Valentina Pedica, Antonella Sampieri, Olivia Padisson, Giulia Barbero, (Deuxième cast: Gulia Russo, Charlotte Carpentier)

Musique S. Prokofiev

Direction technique Marc Bartolo - Lumières Alberto Palenques, Sergio VallsCostumes Alsexandar Noshpal - Costumière Bernadette Boulanger - Images, vidéos et photos Eva Viera et Javier Moreno

Coordination EBB Ana Cabo

Avec la collaboration du Compagnie Rojas y Rodriguez (Madrid) et le soutien du INAEM, Ministère d’Éducation, Culture et Sports de l'Espagne. Un spectacle de la compagnie Elephant in the Black Box

1h35 avec un entracte

Romeo-danse-photo05

La rencontre hautement passionnelle de la danse classique et du flamenco. Les danseurs du
 Ballet National d’Espagne incarnent fièrement les Capulet avec toute la grâce de cette danse andalouse et révolutionnaire, tandis que la virtuosité des solistes de la compagnie Elephant in the Black Box donne vie aux Montaigu.

Danse flamenco et néoclassique s’opposent, à l’image de ces deux familles qui luttent. Deux chorégraphes s’approprient un répertoire avec deux gestuelles et deux styles jouant sur la symbolique, créant un genre à part entière.
Une version résolument moderne de la passion amoureuse qui insuffle à la chorégraphie une fougue et une puissance émotionnelle rares. 

Une œuvre brillante et virevoltante !

Sur scène, la mort rôde, comme omniprésente, entre les deux familles dont la haine va entraîner le sacrifice de cette passion amoureuse et juvénile. Jouant sur la symbolique, ces deux chorégraphes donnent un nouveau corps et une nouvelle musicalité à cette tragédie flamboyante.